04 mars 2011

 LA COMPAGNIE FAHRENHEIT 451

EST HEUREUSE DE VOUS INVITER AUX NOUVELLES REPRÉSENTATIONS DE

Comment j'ai mangé du chien 
                                                
De  Evguéni Grichkovets
(traduit du russe par Arnaud le Glanic. Ed Les Solitaires Intempestifs. 2002)

Avec Géraud Andrieux

Mise en scène Christophe Gauzeran

DU 29 SEPTEMBRE 2012 AU 25 NOVEMBRE 2012
LES SAMEDIS A 17H00
LES DIMANCHES A 19H30

THEATRE LE RANELAGH
5, rue des Vignes
75016 PARIS

Réservation indispensable auprès d’Arnaud Marsan – 06 72 28 80 04/ prodf451@gmail.com
ou auprès de Christophe Gauzeran – 06 03 49 57 22 / christophe.gauzeran@wanadoo.fr

Le samedi 20 octobre, rencontre exceptionnelle à 14H30
Conférence jouée autour du nouveau drame russe

La pièce
C’est l’histoire d’un gars qui a existé mais n’existe plus. Pourtant, il est toujours là ! Expression du passage délicat de l’adolescence à l’âge adulte, la pièce évoque ce moment particulier de la vie où le regard des autres sur soi change, où les repères se modifient. Le héros évoque le temps où il a perdu la trace de son enfance, il raconte sa propre disparition. C’est très « russe », tragique mais irrésistiblement drôle !

L’auteur
Evgueni Grichkovets, né en Sibérie en 1967, étudie la philosophie à l’université de Kouzbass où il fonde le théâtre « Loge ». Il crée et joue « Comment j’ai mangé du chien » en 1998, pièce qui remporte un grand succès à Moscou au Festival de théâtre international NET. Au cours de la saison 2000-2001, il monte ses pièces en résidence au théâtre « École du drame moderne à Moscou ». Le jury du Masque d’Or lui attribue en 2000 le Prix d’Innovation et le jury des critiques pour le Prix de la saison théâtrale. Autres pièces de l’auteurs disponibles aux Solitaires intempestifs : Hiver (2001), En même temps (2003), Planète (2004), La Ville (2004).
           
NOTE À L’ATTENTION DES DIRECTEURS DE THÉÂTRE :

Vous allez assister à une version “Hors les murs” de ce spectacle qui peut se jouer sans aucune installation technique aussi bien en appartements, que dans les bars, les médiathèques où encore dans le hall d’accueil de votre théâtre... Il reste encore beaucoup de lieux et de formules à inventer ensemble si cette proposition vous séduit... Ce spectacle se joue avant tout en adresse au public, avec une proximité et une complicité recherchées.

Par ailleurs, ce spectacle se joue aussi en version théâtrale “classique” (en rapport frontal avec création lumière).

Le spectacle est dans ces deux versions: une proposition légère et “hors les murs”, une autre pour la scène.

Christophe Gauzeran, 06 03 49 57 22, christophe.gauzeran@wanadoo.fr

Retrouvez toutes les infos de la Cie sur notre site internet:

http://www.fahrenheit451.fr <http://www.fahrenheit451.fr>
et sur Facebook :

http://www.facebook.com/fahr451 <http://www.facebook.com/fahr451>

____________________________________________

 

  • Camille Saint-Martin (avec la Compagnie "J'peux pas j'ai théâtre") dans Tailleur pour Dames de G.

Feydeau, mis en scène par Coralie Jayne au 88 rue de la Jonquière 75017 Paris (métro Porte de Clichy, ou Brocant, ou Guy Moquet)

Les mercredi 3, jeudi 4, vendredi 5,et samedi 6 octobre à 20h

- tarifs : 11 euros (réduits) / 13 euros.

- réservations : resa.tailleurpourdames@hotmail.fr ou par Camille cstmartin@hotmail.fr (06.99.63.45.25)

Un spectacle drôle, vivant, sympa, divertissant et pas trop long (1h15) !

_____________________________________________________________

 

Noémie BIANCO joue en ce moment Callas à la Manufacture des Abbesses du jeudi au dimanche (jeudi, vendredi, samedi à 21h et dimanche à 17h). Jusqu'au 7 octobre.


http://www.humanite.fr/culture/l%E2%80%99acte-intime-de-maria-callas-paris-502781


 http://theatreauvent.blog.lemonde.fr/2012/08/25/callas-de-jean-yves-picq-avocat-mise-en-scene-de-jean-marc-avocat-avec-noemi-bianco-a-la-manufacture-des-abbesses-7-rue-veron-75018-paris/

 

 http://www.webthea.com/Callas-de-Jean-Yves-Picq-3422

 

 

Posté par TOUTPOURJOUER à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur LA COMPAGNIE FAHRENHEIT 451 EST HEUREUSE DE VOUS

Poster un commentaire